Paroles de dirigeant

«Nous misons sur l’esprit d’entrepreneuriat et le collectif»

Le CEO de Mazars Suisse (audit et conseil) détaille sa vision des ressources humaines.

«J’ai toujours travaillé dans le secteur de l’audit, de la finance et du conseil, qui est dominé par quatre grands acteurs anglo-saxons. Dans cet environnement compétitif et parfois assez rude ou brutal, la société Mazars est fière de sa différence, très attachée à sa fonction de challenger, animée par une forte culture et dotée d’une organisation originale. Cette spécificité du modèle Mazars s’explique par son histoire. Robert Mazars, qui a fondé la société dans les années 1940, a résisté aux offres de rachat alléchantes des grands groupes anglo-saxons. Plutôt que d’empocher beaucoup d’argent, il a décidé de donner sa société aux cadres de son entreprise. Cette belle générosité est unique dans le monde de l’audit et du conseil. Robert Mazars estimait en effet que le talent ne se monnayait pas et il a donc logiquement décidé de donner la société qu’il avait créée à celles et ceux qui l’avaient construites avec lui. Aujourd’hui encore, le groupe Mazars appartient exclusivement à ses associés (environ 1000 dans le monde entier) et constitue un véritable partnership intégré, modèle d’affaires unique dans le monde fiduciaire. Nous agissons au sein d’équipes soudées et cohérentes, ignorant les frontières géographiques et respectant les différences culturelles. Depuis notre fondation, nous restons principalement attachés à préserver l’aspect humain dans les relations que nous avons avec les femmes et les hommes qui travaillent avec nous. Cette dimension humaine authentique, ce management résolument non-toxique, est unique dans le monde de l’audit et des fiduciaires.

La gestion de nos ressources humaines constitue l’aspect primordial de notre réussite, le moteur de notre croissance, en plus d’un positionnement très clair sur le marché du travail. Fier d’être challenger, apportant une solide expertise et une forte valeur ajoutée à nos clients, nous veillons à notre différence, qui est de permettre d’abord le plein développement professionnel de nos collaborateurs et de nos collaboratrices. «Il n’est de richesse que d’hommes!» Nous le savons depuis le 17ème siècle.

Depuis notre fondation, deux principes animent notre travail, au service de nos clients: l’esprit entrepreneurial et celui d’une vraie collaboration. Nos collaborateurs, à tous les échelons d’une nécessaire hiérarchie, sont sans cesse invités et très librement stimulés à oser, à prendre des initiatives, à avoir de l’audace. Et c’est dans l’art de travailler ensemble, dans cette vraie collaboration sans compétition malsaine que nous réussissons à répondre aux spécificités locales de nos clients, dans l’ensemble de notre partnership à travers le monde. Cette liberté réelle, cette incitation à l’audace et à l’invention, cette responsabilisation sont fondatrices et constituent un énorme levier de performance, un extraordinaire moteur de croissance. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si nous avons doublé notre taille en Suisse ces trois dernières années. Cette liberté d’entreprendre, associée à une authentique collaboration, se traduit également par le partage de nos bénéfices avec l’ensemble de nos collaborateurs.

Faire que cette forte croissance soit harmonieuse, cohérente et pérenne implique beaucoup d’intelligence collaborative. C’est-à-dire de se mettre à l’écoute – avec bienveillance et confiance – des légitimes besoins de chacun dans l’entreprise. Mon rôle en tant que dirigeant est donc d’être le soutien de mes équipes, le pivot stable et solide sur lequel ils peuvent fonder leurs efforts. D’une certaine manière, je me mets à leur service car ma principale responsabilité est bien de garantir la cohésion de toutes leurs initiatives. Cet équilibre à trouver entre la confiance – une forme de lâcher-prise – accordée aux collaborateurs et l’esprit d’équipe à laquelle nous attachons une grande importance, est pour moi très stimulant, très dynamique.

En matière de recrutement, nous misons autant sur de jeunes talents – à former – que sur des profils beaucoup plus experts. La jeunesse nous apporte l’énergie et la créativité de l’entrepreneuriat. L’âge nous garantit l’expertise et la qualité du travail bien fait. Les deux ne s’opposent pas, bien au contraire: ils s’allient, se combinent et se complètent. A titre d’exemple, j’ai eu le plaisir d’engager, la semaine dernière, un expert-comptable âgé de soixante ans: en plus de sa joie d’intégrer notre équipe, il nous apporte beaucoup de compétence et de savoir-faire. Il symbolise pour moi l’essentiel: la vraie valeur ajoutée, née de l’esprit d’entreprise et de la collaboration, n’a pas d’âge!»

Laisser un commentaire0 Commentaires

José Caneda est le CEO de Mazars Suisse (170 collaborateurs), société d’audit et de conseil. Mazars Suisse a doublé ses effectifs depuis 2014. La totalité du capital du groupe Mazars est détenue par le management de l’entreprise (près de 1000 associés). Expert diplômé en finance et controlling, José Caneda fait partie de ce cercle d’associés.

Davantage d'articles de José Caneda

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser