Marché de l'emploi

Six raisons d'être optimiste pour 2018

Si, si, il faut être optimiste quant au marché suisse de l’emploi en 2018. Les responsables de la société Michael Page expliquent pourquoi en six points.

1. Le nombre d’offres d’emploi publiées est en rebond de plus d’un quart (25,3%) entre décembre 2016 et 2017, selon le Swiss Job Index. C’est la deuxième année consécutive que l’indicateur de Michael Page affiche une croissance à deux chiffres.

2. La confiance des demandeurs d’emploi - telle que mesurée par l’indice de confiance de PageGroup - a atteint un taux record au 3e trimestre 2017, qu’il a conservé durant le trimestre suivant. Plus de la moitié des candidats (53%) se disent optimistes quant à l’amélioration globale de leur situation professionnelle dans les 6 à 12 mois.

3. Entre la fin 2016 et la fin 2017, les postes en intérim et temporaires ont grimpé de 15,3%. Cette hausse constitue une bonne nouvelle, sachant que «beaucoup de postes en intérim se transforment en postes fixes», commente dans un communiqué Jérôme Bouin, directeur de PageGroup Suisse.

4. IT, pharmacie, ingénierie: de nombreux emplois de spécialistes affichent une demande supérieure à l’offre. Cette tendance existante, les spécialistes en observent déjà la poursuite en ce début 2018, notamment en raison de la numérisation croissante du secteur industriel.

5. Les entreprises investissent dans des postes commerciaux: +11% sur un an, notamment dans les secteurs spécialisés tels que pharmacie, med-tech et IT. Or, plus les sociétés délient les cordons de la bourse pour ce type d’effectifs, plus grande est la confiance de leurs responsables quant à la croissance de la demande et des sources de revenu.

6. L’augmentation à deux chiffres du nombre d’offres d’emplois concerne toutes les régions du pays. Le Plateau figure en tête (+38,4%), devant le Nord (+33,6%).

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: hrtoday.ch
Davantage d'articles de hrtoday.ch

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser