Conseils pratiques

Trente pionniers RH osent un hackathon

Retour d’expérience sur le premier hackathon de Suisse romande dédié aux ressources humaines. Hack the HR a eu lieu le week-end du 27 au 29 avril 2018 à l’espace co-working Voisins 105 à Genève. Bilan.

«Comment repenser la formation et son impact?» – «Comment prévenir le burnout?» – «Comment créer une culture d’entreprise forte» ou encore «Comment améliorer l’expérience candidat»? Voilà les thèmes qui ont articulé le premier hakathon RH de Suisse romande. La trentaine de participants (80% de spécialistes RH) avaient 48 heures pour imaginer des pistes innovantes à ces (vieilles) questions de la fonction RH. Le tout dans une ambiance d’apprentissage, de challenges et de fun. Nous avons commencé par mettre nos hackers sous tension. Notre règle est de toujours créer des groupes de travail de manière aléatoire. Ainsi, les participants doivent faire preuve de flexibilité et d’une bonne capacité d’adaption pour collaborer le temps d’un week end.

Point de vue méthode, nous avons mis à disposition des équipes plusieurs outils de cocréation, sous forme d’ateliers créatifs sur des sujets tels que la proposition de valeur; les chatbots; l’intelligence artificielle; le futur du travail; le prototypage et comment pitcher un projet. Enfin, pragmatisme et efficacité étaient les maîtres mots, afin de donner toutes les clés de l’innovation à nos candidats.

Résultats surprenants

Parmi les sept projets créés durant le week-end, notre jury 100% féminin en a choisi trois. Les voici:

Le grand gagnant est le projet d’application mobile «Well Be In», qui vise à promouvoir le bien-être auprès des employés afin de prévenir le burnout. Nous prenons tous soin de notre corps mais très peu prennent soin de leur esprit. L’application de développement personnel décode votre comportement à travers de nombreux exercices et activités et construit des modèles permettant au travers de vos interactions de déceler lorsque vous êtes en petite forme mentale.

En 2ème position, «Learneo» une solution logicielle pour former les employés de manière plus efficace et en répondant mieux aux besoins individuels. Les apprenants ne retiennent que 5 à 20% des enseignements reçus dans le cadre de formations professionnelles. Learneo propose un algorithme permettant un profilage plus fin des apprenants et in fine une meilleure acquisition des connaissances.

Et enfin, à la troisième place, le projet «Human First» qui souhaite améliorer l’expérience candidat en tirant parti des potentialités offertes par l’Intelligence Artificielle. 75% des entreprises ne répondent pas aux candidats ne correspondant pas à une offre. Par un chatbot intelligent Human first permet non seulement de répondre de manière personnalisée à tous, mais aussi de réaliser un meilleur matching par une meilleure analyse des profils reçus.

Au terme de ces 48 heures, les participants étaient fatigués mais heureux de cette immersion dans le monde de l’entrepreneuriat. Plusieurs personnes se sont dites ravies d’avoir pu être initiées aux méthodologies de travail disruptives des startups. Pour beaucoup, ce week-end a été vécu comme un accélérateur de compétences.

Qu’est-ce qu’un hackathon?

Pour les néophytes, un hackathon est un week-end créatif durant lequel des équipes pluridisciplinaires travaillent à développer des solutions innovantes en lien avec une thématique donnée. C’est un outil de co-création que nous utilisons fréquemment auprès de nos clients qui souhaitent impulser un changement culturel au sein de leur organisation et la rendre à terme plus agile, collaborative et innovante. Créativité, innovation et beaucoup de travail sont les ingrédients indispensables pour un hackathon réussi!

«Un accès à l’intelligence collective»

Témoignage de Marie-Laure Vonlanthen, directrice CRPM.

«Il ne s’agit plus seulement de s’assoir dans une salle, d’écouter, d’exercer et de transférer dans sa pratique pour «apprendre». L’accès aux savoirs et au développement des compétences a pris beaucoup de formes et cet événement a clairement favorisé l’accès à l’intelligence collective et à la possibilité de vivre, en un temps restreint, toute la réalité d’une micro-entreprise, autant de par sa dynamique que de sa systémique».

 

Laisser un commentaire0 Commentaires

Hichame Metatla est le CEO est cofondateur de The Shared Brain, une start-up qui mobilise l’intelligence collective pour aider les entreprises à innover comme des start-ups. Contact: hichame@thesharedbrain.com

Davantage d'articles de Hichame Metatla

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser