Adecco: rémunération en baisse pour la direction générale en 2016

Le patron d'Adecco Alain Dehaze a perçu l'an dernier une rémunération totale de 4 millions de francs. Son prédécesseur, Patrick de Maeseneire, qui avait cédé son fauteuil à la fin août 2015, avait gagné plus de 7 millions.

Adecco_8.jpeg

Le salaire de base du directeur général (CEO) du numéro un mondial du travail temporaire s'est élevé à 1,5 million de francs en 2016, assorti de 1,1 million de bonus annuel. Photo: Adecco

(ats awp) Le salaire de base du directeur général (CEO) du numéro un mondial du travail temporaire s'est élevé à 1,5 million de francs en 2016, assorti de 1,1 million de bonus annuel. Le reste des 4 millions comprend les compensations en nature, l'attribution de parts dans la société ainsi que les contributions sociales, indique Adecco dans son rapport annuel.

L'ensemble de la direction générale - largement remaniée entre les deux périodes - s'est partagé 23,1 millions de francs, contre 35 millions en 2015. Près de 7 millions avaient alors été versés à divers responsables après leur départ du comité exécutif. Les salaires de base ont dans l'ensemble enflé de 4,6% et les gratifications annuelles ont stagné.

Le groupe zurichois rappelle toutefois qu'une incitation non récurrente en liquide avait été versée en 2015.

Nouveau CFO

Outre la rocade à l'automne 2015 entre les Belges M. de Maeseneire et M. Dehaze, l'entreprise a aussi changé de directeur financier (CFO). Dominik de Daniel avait alors claqué la porte faute d'avoir été retenu pour prendre la tête du groupe. Le gestionnaire allemand avait été remplacé par le Néerlandais Hans Ploos van Amstel.

Au sein du comité de direction, les fauteuils régionaux pour la France, les Îles britanniques, ainsi que la zone Allemagne-Suisse-Autriche ont également changé d'occupants entre 2015 et 2016. Adecco a par ailleurs remplacé ses responsables pour les segments promotion et communication, ainsi que pour les ressources humaines.

Stabilité au conseil d'administration

Les rémunérations des membres de l'organe de surveillance sont restées stables dans l'ensemble. Le président Rolf Dörig a obtenu près de 1,5 million de francs, comme en 2015. L'enveloppe totale dédiée aux administrateurs a toutefois été allégée de quelque 150'000 francs, en raison là aussi de remaniements.

Adecco a généré l'an dernier un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 22,71 milliards de francs. Il a pratiquement centuplé son bénéfice net à 723 millions.