Unia proteste à Crissier (VD) contre l'extension des horaires

Une vingtaine de syndicalistes d'Unia ont arrêté des voitures et distribué des tracts aux accès du centre commercial Migros à Crissier (VD). Ils reprochent au géant orange de ne pas accepter le dialogue social sur l'extension des horaires.

Unia_Crissier.JPG

Au petit matin, vêtus de rouge, les syndicalistes ont provoqué des files de véhicules et quelques coups de klaxon. Photo: Keystone

(ats) Au petit matin, vêtus de rouge, les syndicalistes ont provoqué des files de véhicules et quelques coups de klaxon, ont constaté Keystone et ats-vidéo. "Migros refuse de dialoguer avec nous car le groupe estime que nous ne sommes pas un partenaire social", s'insurge Yves Defferrard, co-secrétaire régional d'Unia Vaud, à l'issue de l'action.

En s'installant à l'extérieur du centre commercial, le syndicat, qui dit ne pas être le bienvenu à l'intérieur, voulait montrer au grand distributeur les nuisances que cela pouvait provoquer."Nous voulions aussi faire valoir notre droit à l'information syndicale", poursuit Yves Defferrard.

Pas une consultation

Le syndicaliste reproche à Migros Vaud de ne pas avoir organisé de véritable consultation du personnel sur son projet d'extension des horaires en soirée. Seuls face à leur hiérarchie, "les gens sont démunis, ils n'osent pas s'exprimer de peur de perdre leur travail", poursuit-il. "Mais nous recevons beaucoup de téléphones de caissières inquiètes".

Et de souligner que si les nouveaux horaires entrent en vigueur, plusieurs employés ne pourront plus voir leurs enfants le soir avant leur coucher. A quoi s'ajoute le sort des boutiques qui se trouvent dans ces centres et qui n'ont pas d'autre choix que de s'aligner sur les horaires du centre. "Alors qu'elles ne font aucune recette à ces heures tardives", souligne Yves Defferrard.

Soutien général

Dans l'ensemble, l'action du syndicat semblait soutenue par les employés et les premiers clients rencontrés sur place. Au micro d'ats-vidéo, une automobiliste juge "qu'il ne faut pas trop exagérer. Je trouve que les horaires sont déjà bien assez étendus comme ça". Un autre glisse que "tout le monde aimerait rentrer à la maison avant 20h00".

Contacté par l'ats, Migros Vaud a répondu dans l'après-midi. Pour rappel, le distributeur, mais également Coop, planche sur des projets d'extension des horaires en soirée de magasins dans l'Ouest lausannois et sur la Riviera.

"La CCT Migros s'applique à Migros Vaud. Le syndicat Unia n'est pas partie contractante à cette convention et de fait n'est pas partenaire social de Migros Vaud", a expliqué le service de presse du géant orange. Il a insisté sur le fait que la CCT Migros 2015-2018 est reconnue comme étant la meilleure de la branche."

Décision gelée

Les nouveaux horaires devaient entrer en vigueur le 28 août mais après un coup de gueule d'Unia qui a saisi le service de l'emploi, les deux distributeurs ont gelé leur décision. Le syndicat leur reproche de ne pas avoir correctement consulté les salariés.

Lorsqu'elle avait suspendu sa décision, la coopérative Migros Vaud avait indiqué vouloir donner à ses collaborateurs et ses enseignes partenaires un temps suffisant afin d'être consultés convenablement. Elle disait cependant rester "attentive à l'évolution des besoins de sa clientèle".