Digital RH

La technologie envahit la sphère RH suisse

Depuis cinq ans, l’innovation est en marche. Dans la foulée, la «tech RH» est en pleine évolution en Suisse.

L'écosystème suisse de l’innovation RH ne cesse de se développer. Les RH inspirent de plus en plus les jeunes pousses technologiques, qui investissent le secteur pour proposer de nouvelles solutions agiles et disruptives. Les incubateurs comme l’Innovation Park de l’EPFL accompagnent l’essor de ces jeunes pépites technologiques. Boostées par la révolution numérique, ces startups apportent des solutions originales et novatrices, dynamisant le monde des RH et créant de la valeur ajoutée pour la fonction. Elles gravitent autour de la sphère RH dans cinq principales catégories: le recrutement, la gestion des talents, la vie au travail, la marque employeur et la formation.

Les startups remettent en cause la fonction RH par leur innovation constante, leur créativité, leur adaptabilité et leur agilité. Elles proposent des solutions de plus en plus performantes, reléguant les processus RH établis à la préhistoire. Prenons l’exemple de l’intelligence artificielle, utilisée par les multinationales comme l’Oréal (avec sa «DRH Virtuelle Vera») pour un recrutement favorisant l’agilité dans les processus de sélection des candidats.

Ces pépites technologiques RH sont également présentes en Suisse, avec Qnnect et Beekeeper et leur plateforme qui renforce l'engagement des collaborateurs, ou encore Bananeapp avec sa plateforme de messages instantanés entre candidats et RH pour simplifier le recrutement. Ces nouvelles technologies remettent en cause les fondements mêmes des pratiques RH, bousculent l’ordre établi et favorisent la création de valeur au sein de la branche.

La technologie est devenue omniprésente dans la sphère RH, avec des salons professionnels qui émergent comme le salon Solutions Ressources Humaines, qui s’est déroulé fin mars à Paris. On peut aussi citer le pitch des startups de la «tech RH» au #truGeneva en avril dernier, les «HR Tech Drink» qui émergent en Suisse romande, ou encore le «HR Tech World» en septembre aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, les RH s’intéressent également aux solutions offertes en nuage pour remplacer les plateformes RH traditionnelles. Selon une enquête de PWC, en 2017, 73% des organisations ont migré au moins un de leur processus RH vers le Cloud.

La pression de l’accélération digitale, matérialisée par le nombre croissant de startups RH, fait peser sur les RH le risque d’une «ubérisation » de la fonction. Les RH doivent avant tout rompre avec leur modèle traditionnel existant, pour favoriser l’intégration de ces nouvelles technologies émergentes au sein même de leur entreprise, en créant leur propre laboratoire d’innovation RH.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Directrice de la société Global HR Talents, Laetitia Kulak exerce depuis plus de 20 ans des fonctions dans le secteur des Ressources Humaines. Elle est spécialiste de l'écosystème numérique RH et du développement des nouvelles technologies RH issues du monde digital.

Davantage d'articles de Laetitia Kulak

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser