Think Tank

S’il vous plaît, dessine-moi une culture digitale!

La transformation digitale nécessite avant tout une refonte de la culture d’entreprise.

L’un des problèmes du digital, c’est l’asymétrie entre ceux qui savent, ceux qui croient savoir et ceux qui n’ont aucune idée. Clarifions quelques éléments pour commencer. A l’origine le mot digital se réfère à des données en forme binaire (0 ou 1), à la base du fonctionnement des ordinateurs. Ainsi, un modèle d’affaires digital est basé sur l’utilisation de telles technologies.

Les compétences digitales sont de deux types: d’un côté il s’agit bien d’accomplir une tâche dans un contexte digital (utiliser une app, les médias sociaux, les outils de reporting, etc.); mais la vraie compétence nouvelle réside dans l’utilisation combinée de ces facteurs: nouvelles connaissances, nouvelles mentalités et nouveaux produits/services. La transformation digitale est par conséquent l’utilisation des nouvelles technologies pour changer les modèles d’affaires, la culture et l’organisation de l’entreprise, pour générer plus de revenu et de valeur.

Si on ne change pas profondément la culture de l’entreprise, la transformation digitale resterait de l’optimisation tactique, de l’augmentation appliquée aux produits et services existants. Voyons donc en quoi consiste ce changement de culture.

Culture digitale

La culture existante est souvent l’ennemi numéro un de la transformation digitale. En effet, la Culture (avec un grand C) est le système opérationnel humain de l’organisation. Elle reflète les croyances, les convictions profondes, les valeurs communes qui ont parfois mis des décennies à s’enraciner. Et ces racines, ces combats et cette histoire expliquent pourquoi l’entreprise a eu du succès dans un premier temps. Alors pourquoi la changer? Parce que la transformation digitale est partout et qu’elle représente un énorme changement, et non un petit ajustement!

Cela paraît évident que l’ampoule ne fut pas créée par de constants changements dans la fabrication des bougies; une véritable culture digitale d’entreprise ne peut être simplement ajoutée à la culture existante. Pour être efficace, elle devra remplacer la culture actuelle. Ainsi, il faudra définir quelle culture d’entreprise permettra d’avancer dans la transformation digitale. Pour commencer, on aura besoin d’éléments tel que l’agilité. La culture digitale a aussi besoin d’une focalisation constante sur les besoins (futurs) du client. Puis, il y a l’accès immédiat aux informations (élément souvent difficile à accepter pour les RH) et la co-création par projets (point souvent difficile pour les experts). Arrêtons-nous là, la liste est déjà longue.

Ce programme vous semble difficile et douloureux? Vous n’avez pas vraiment le choix, car l’alternative est bien pire. Il est par conséquent indispensable de construire une culture du changement perpétuel, de changer les mentalités.

Etat d’esprit digital

Les millenials ont beaucoup à nous enseigner. Pour eux, il est naturel d’utiliser plusieurs outils et plateformes pour communiquer: courriels, messages, messages instantanés, diagrammes de flux, dessins, symboles... Pour un millénial, il est normal de travailler pendant le temps libre... comme il est anormal de ne pas être sur les médias sociaux durant le travail. Leur vie est «interperméable»!

Inutile donc de vouloir leur enseigner notre façon de travailler. Ils sont déjà en majorité dans le monde du travail et seront bientôt nos managers. C’est plutôt à nous, les immigrés digitaux, d’adopter leur mentalité, d’adopter un état d’esprit humble, ouvert, curieux... et courageux vis-à-vis du digital. Que pouvez-vous apprendre de nouveau aujourd’hui?

Digital first est une approche qui met le client au centre de la réflexion. Ce que nous savons faire est inutile si cela ne sert pas le client – au sens classique ou au sens de client interne. Et en général, un client veut de la simplicité, de la vitesse, de la transparence et de la robustesse.

Aujourd’hui, vous payez un ticket du bus en 15 secondes; vous réservez un vol en trois minutes et vous pouvez – en temps réel –dire à votre assistant virtuel de trouver un fichier sur votre ordinateur... Nous sommes des clients satisfaits et nous n’avons rien eu à apprendre pour l’être. Quelle amélioration (simplification, automatisation, etc.) de ce genre pouvez-vous porter à vos clients?

Transformez-vous!

La Culture digitale, la transformation digitale, l’organisation agile: ce ne sont pas que des mots. Les entreprises qui ont une vraie stratégie digitale, avec un plan et les compétences pour la mettre en pratique sont déjà en train de récolter les bénéfices de leur investissement. Il s’agit pour nos entreprises d’évaluer leurs propres compétences actuelles dans le digital, les besoins actuels et futurs du marché, la capacité de changement de la culture actuelle d’entreprise, puis d’agir.

Il n’y a pas d’alternative. Les organisations qui prennent leur destin en main trouveront les premières pépites digitales. Pour celles qui se contentent d’observer, il n’y aura bientôt que des miettes.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Frode Hvaring est un expert en leadership global, en ressources humaines et en transformation organisationnelle. Depuis 2017, il gère Newind, société de conseil en leadership et RH sise à Genève et Singa­ pour. Parmi ses expériences, citons: Di­ recteur adjoint de l’Union patronale, Business partner régional au Credit Suisse, Responsable global RH dans une filiale de Caterpillar et Responsable global des RH à UER­Eurovision.
Lien: www.newind.xyz

Davantage d'articles de Frode Hvaring

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser