Conseils pratiques

Le monde du travail évolue, l’outplacement aussi

Les peurs liées à l’évolution du monde du travail et de la société sont souvent irrationnelles. Un programme d’outplacement vise à renforcer l’agilité des personnes en transition de carrière, et surtout de faire émerger un positionnement clair et bien ciblé.

J’ai envie de commencer cet article en évoquant le film Bohemian Rhapsody, le splendide biopic consacré à Queen, dont Rami Malek – l’acteur principal incarnant Freddy Mercury – vient de décrocher l’Oscar du meilleur acteur. Pourquoi ce choix? Parce qu’il a su parfaitement retranscrire l’évolution psychique et émotionnelle de Freddy Mercury au cours des différentes phases de son existence, ponctuée de hauts et de bas vertigineux, mais d’une extraordinaire capacité à rebondir.

Ce film illustre à merveille le fait que l’on peut renaître après une phase difficile et qu’il faut à la fois suivre sa propre boussole, se construire des opportunités et persévérer dans l’atteinte des objectifs que l’on s’est fixés. Freddy Mercury est entré dans la légende avec cet opéra-rock dont aucun producteur ne voulait, le jugeant beaucoup trop long et plus à la mode!

Totalement habité par son projet, l’artiste a continué à avancer, à déplacer parfois des montagnes, car il avait acquis la conviction qu’il «devait faire cet opéra pour le montrer au monde entier». Il avait bien raison puisque cette chanson est la plus diffusée en streaming! J’en parle pour illustrer l’accompagnement que privilégie notre cabinet qui consiste à permettre à chacun-e de se créer son destin professionnel! Alors, bien sûr, nous ne nous appelons pas tous Mercury, Redford ou Streep, mais chacun de nous peut et doit être l’acteur de sa propre destinée et de son niveau d’employabilité, particulièrement dans un monde en changement perpétuel.

Mots clés: flexibilité et remise en question

Les peurs liées à l’évolution du monde et de la société sont souvent irrationnelles. Mais, c’est déjà une réalité en Suisse: la déferlante de l’intelligence artificielle – dite révolution 4.0 – déploie à présent ses effets et fragilise maintenant les cols blancs les moins formés et bon nombre de seniors. Pourtant, mon message se veut extrêmement positif, car il y a toujours une solution si on est agile et flexible! Et si on a la volonté de se remettre en question... J’en veux pour preuve les trois trends majeurs qui ont été identifiés en fin d’année dernière par les neuf cabinets affiliés à l’ACF-Switzerland:

  • Émergence du leader 4.0: dit leader augmenté, il doit être agile pour faire face aux changements rapides, tout en motivant les équipes et pilotant l’évolution de son entreprise.
  • Mobilité de carrière: les nouvelles générations, dites Millennials, cherchent une entreprise qui apporte une réelle valeur-ajoutée dans leur cursus. Plus personne n’envisage de faire toute sa carrière dans la même société. Et tous les managers et collaborateurs doivent à présent être acteurs de leur employabilité, d’autant plus que la durée de carrière tend à s’allonger. Paradoxalement, beaucoup d’entreprises doivent investir des moyens pour développer et retenir les talents.
  • Accompagnement en transition: il est devenu un accélérateur de changement pour les entreprises, comme pour les collaborateurs. La formation permanente et le développement des talents les plus variés devraient être la priorité absolue de toutes les entreprises, en particulier des PME, pour anticiper les évolutions et changements, mais aussi préparer la relève.

Comment l’outplacement évolue dans ce contexte

Notre rôle dans l’accompagnement des personnes en transition professionnelle consiste à les préparer à cette évolution du marché du travail pour les rendre plus agiles et flexibles. Et surtout, qu’elles arrivent avec un positionnement clair et bien ciblé. Préparer un bon dossier de candidature et s’exercer aux entretiens ne suffit plus, quel que soit le niveau de qualifications ou de séniorité. Nous nous attachons à travailler aussi sur la notion de réseautage qui constitue le moyen privilégié – plus de 60% – pour retrouver une activité professionnelle satisfaisante en accédant au marché gris. L’outplacement ne se limite plus à accompagner la recherche d’un emploi, mais se veut une approche à 360° dans la gestion de carrière et l’épanouissement personnel.

Pour conclure, je dirais que l’accompagnement en transition professionnelle devient de plus en plus un soutien à la réflexion sur son parcours professionnel passé et futur, pour s’ouvrir toutes les portes, idéalement avant la perte de son emploi!

Laisser un commentaire0 Commentaires

Carine Dilitz est la Directrice générale d’Oasys Consultants SA à Genève, Lau- sanne, Neuchâtel et Fribourg. Lien: www.oasys.ch

Davantage d'articles de Carine Dilitz

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser