Work-life balance

Deux tiers des Suisses travaillent sur leur smartphone pendant leur temps libre

En Suisse, toujours plus de personnes travaillent alors qu’elles ont congé: 68% déclarent travailler sur leur smartphone pendant leur temps libre, 29% même souvent ou très souvent. En même temps, 84% des personnes interrogées utilisent leur appareil à des fins privées pendant leur temps de travail.

Le smartphone est en passe de devenir un assistant indispensable du quotidien et du travail: en Suisse, 92% des personnes possèdent un smartphone et 97% l’utilisent au quotidien, y compris pour le travail. Ceci est le résultat d’une enquête menée auprès de plus de 1000 consommateurs en Suisse et de 54’150 personnes en tout dans 35 pays dans le cadre de l’étude Deloitte Global Mobile Consumer Survey. Le rapport suisse complet est maintenant disponible.

L’analyse des réponses des détenteurs d’un smartphone qui sont professionnellement actifs concernant l’usage professionnel et privé de leurs appareils a permis de distinguer quatre groupes. Le plus petit groupe (6%), est constitué des personnes qui utilisent leur smartphone à des fins professionnelles pendant leur temps libre, mais jamais à des fins personnelles pendant leur temps de travail. Le deuxième groupe (10% des sondés) inclut les personnes qui séparent strictement travail et vie privée. Ce groupe est principalement composé de femmes (61%) et de personnes plutôt âgées.

La plupart des sondés ne séparent pas travail et vie privée

Le troisième groupe, notamment celui des personnes qui règlent des affaires personnelles pendant leur temps de travail mais ne travaillent jamais pendant leur temps libre, est presque quatre fois plus important que le premier groupe (23%). Aussi, dans ce groupe, les femmes sont davantage représentées. Même si la plupart ne visitent qu’occasionnellement leurs profils sur les réseaux sociaux ou échangent des messages privés pendant leur temps de travail, un tiers le fait souvent ou très souvent. La majorité des personnes actives professionnellement en Suisse (quatrième groupe, 62%) alterne les tâches professionnelles et le privé sur leur téléphone mobile dans les deux sens. Les hommes sont ici majoritaires (58%).

Usage privé et professionnel équivalent

Les applications professionnelles les plus importantes sont les e-mails (48%), le téléphone (44%), le calendrier (36%) et la messagerie instantanée (35%). Moins de 10% des personnes interrogées utilisent leur smartphone pour gérer des processus administratifs, comme la saisie de frais, la planification des quarts de travail, la saisie du temps de travail ou l’exécution de projets.

«Le monde du travail devient plus flexible, collaboratif et connecté. Les nouvelles technologies numériques modifient profondément la relation entre les collaborateurs et leur entreprise, de même que le lieu de travail et les tâches. Les appareils mobiles et leur utilisation flexible et autonome constituent un élément essentiel pour réaliser ce nouveau monde du travail. Mais les entreprises et les collaborateurs ont encore un bout de chemin à parcourir», constate Deloitte. En effet, 42% des personnes interrogées dans le cadre de l’étude de Deloitte portant sur l’avenir du lieu de travail déclarent que leur employeur ne leur fournit aucun appareil numérique mobile.

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: Deloitte
Davantage d'articles de Deloitte

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser