Recherche

«L'un des risques d'une culture de l'innovation est d'affaiblir le middle management»

Valérie Kummer, Human Resources Manager chez Netguardians, a rédigé un mémoire intitulé «Innovation et créativité: représentations et pratiques des entreprises technologiques dans le Canton de Vaud» dans le cadre de son MAS RH aux Universités de Genève, Lausanne, Neuchâtel et Fribourg.

Une des pratiques managériales qui favorise l’innovation est l’opportunisme. Qu’entendez-vous par là?

Valérie Kummer: Il s’agit d’une capacité à s’adapter, d’être flexible et de saisir les opportunités qui se présentent. Quand un client vient avec une demande, les entreprises innovantes créent rapidement une équipe ad hoc et font preuve d’agilité pour répondre à ce nouveau besoin.

Vous montrez aussi que le chaos favorise la créativité...

Oui, ce n’est pas nouveau. Les économistes ont montré depuis les années 80 déjà que le chaos favorise la créativité. Quand une entreprise grandit, elle se structure et se rigidifie. Or cette structuration de l’activité nuit à l’innovation.

Vous avez également identifié des risques en termes d’innovation. Lesquels sont-ils?

Ces risques sont le pendant de ces structures très agiles et innovantes. Le premier est l’affaiblissement du middle management. Très souvent les fondateurs de l’entreprise sont aussi les moteurs de l’innovation initiale. Ils ont tendance à vouloir garder la main et à empiéter sur le rôle des managers de proximité. À l’inverse, il faudrait renforcer leur rôle et leurs compétences en leadership. Il s’agit aussi en quelque sorte de préparer la relève future.

Un autre risque?

Dans un contexte où les descriptifs de postes et les structures organisationnelles ne sont souvent pas clairs, il y a un risque de guerre interne, de type «tous contre tous». Si vous ne mettez pas un minimum de règles et de structures, ce sont les personnes les plus charismatiques qui vont prendre le dessus, pas forcément les plus innovantes, ni les plus bienveillantes en termes de relations sociales.

Quelles sont les autres pratiques managériales qui favorisent l’innovation?

Un bon système de reconnaissance symbolique (récompenser les initiatives, la prise de risque, tout en préservant un climat de sécurité psychologique). Si vous voulez stimuler l’innovation dans votre entreprise, vous devez assurer l’égalité de traitement, la reconnaissance et la valorisation de celles et ceux qui sont créatifs. Un autre élément qui favorise l’innovation est une forte cohésion au sein des équipes. Ces bonnes relations vont donner confiance à tous les collaborateurs afin qu’ils ou elles osent proposer leurs idées à un directeur technique par exemple.

Laisser un commentaire0 CommentairesHR Cosmos

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Valérie Kummer est manager RH chez Netguardians.

Davantage d'articles de Valérie Kummer

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser