Conseils pratiques

Le leader de demain sera plus présent, altruiste et empathique

Les managers sont très mal notés lorsqu’on demande l’avis de leurs subordonnés. Une récente étude identifie les attributs qui feront les leaders de demain.

Dans son rapport «Corporate Learning Factbook», le cabinet Deloitte estime que 46 milliards de dollars sont investis chaque année pour développer les compétences de nos dirigeants1. Le constat est rude:

  • seulement 13% des employés sont réellement investis dans leur travail; 24% sont complètement désinvestis (enquête Gallup & Harvard Business Review2)
  • 86% des dirigeants pensent être de bons meneurs d’hommes; 82% de leurs employés les trouvent mauvais (enquête McKinsey3)
  • 65% des employés seraient prêts à renoncer à une augmentation de salaire pour voir leur patron remplacé (Forbes4)

Les équipes de Potential Project5 et de Harvard Business Review ont mené deux ans de recherche pour établir un état des lieux des problèmes et de solides pistes de solutions (35000 leaders sondés, 250 interviewés en profondeur). Que nous disent-ils? Le monde a changé – dramatiquement. Les leaders sont submergés de sollicitations, de pression, de distractions. Les aspirations des collaborateurs et notamment des Millennials vont vers plus d’engagement, de sens, de collaboration, d’horizontalité. Le modèle traditionnel du leader a vécu. Jack Welch is gone. Pour un leader aujourd’hui, l’important est d’inspirer, de fédérer, d’aider les talents à éclore et l’énergie collective à s’exprimer.

Les résultats de l’étude viennent d’être publiés dans un livre intitulé The Mind of the Leader (Rasmus Hougaard – Harvard Business Press6). Les auteurs mettent l’accent sur trois éléments clés: Pleine conscience, Altruisme, Compassion.

Pleine conscience

Le leader en pleine conscience est plus présent, concentré et attentif pour faire face à la tornade quotidienne. Il est d’abord maître de son esprit – pour être maître de ses décisions. 73% des leaders interviewés disent se sentir régulièrement «sous la vague» au quotidien, cernés par la pression et emportés par les distractions. 96% voudraient développer des qualités de pleine conscience. Nonante six pour cent! Un premier axe majeur de développement du leader de demain sera donc de se former à la pleine conscience.

Pour Jean-François Van Boxmeer, PDG d’Heineken, c’est devenu un entraînement de tous les jours: «Le cerveau est comme un muscle et je l’entraîne en permanence. C’est essentiel pour mon leadership d’avoir à tout instant cette pleine présence.»

Altruisme

Selon ces recherches, plus les leaders sont préoccupés par eux-mêmes, moins bonnes sont leurs décisions. Ils font plus d’erreurs, créent plus de conflits. A l’inverse, les leaders altruistes savent faire preuve de gratitude, rassembler autour d’eux. Ils sont également moins vulnérables à la critique et à la manipulation. Comment puis-je intentionnellement devenir plus altruiste? En travaillant à un certain effacement de l’égo (vous savez: celui avec un gros «E» qui ramène tout à soi...): cela à nouveau par l’entraînement à la pleine conscience.

Edouard-Malo Henry, Group Head of Compliance de la Société Générale, cultive cette qualité à chaque réunion: «Quand je pense au travail, à la détermination et à l’expérience que mes collègues apportent, je me sens reconnaissant. Me le rappeler régulièrement m’aide à rester humble et à mieux écouter plutôt que de chercher à avoir toutes les réponses.»

Compassion

Les entreprises où la culture de la bienveillance est présente réussissent mieux, grâce notamment à une meilleure collaboration, plus de confiance et de fidélité. C’est ce qu’a prouvé récemment l’étude faite en interne chez Google sur le secret des équipes qui réussissent le mieux, corroborée par la recherche de Stanford University7. Selon l’étude HBR, 91% des leaders interviewés pensent que la compassion est très importante pour le leadership; 80% aimeraient la développer, mais ne savent pas comment faire.

Laisser un commentaire0 Commentaires

François Besson est consultant en straté­gie d’innovation, conférencier et formateur en Cor­porate Mindfulness. Vous pouvez suivre mes chroniques sur linkedin.com

Davantage d'articles de François Besson

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser