Santé et travail

Covid-19: les entreprises ne restent pas les bras croisés

Alors que le Covid-19 est sur toutes les lèvres (et sur toutes les ondes), les responsables d'entreprises sont parfois désemparés. Comment informer au mieux les collaborateurs? Quelles mesures prendre? Ces derniers jours, la presse a relayé plusieurs stratégies mises en place par des sociétés et institutions. Cinq exemples.

  • Hygiène accrue et voyages limités: Les détaillants comme Migros et Coop mettent l’accent sur l’hygiène, tandis que d’autres entreprises actives à l’international interdisent les voyages. Parmi les précautions prises, Migros encourage à se laver les mains régulièrement et de tousser dans un mouchoir ou au creux de son bras. Des mesures spéciales ne sont toutefois pas mises en oeuvre dans les supermarchés, comme le port de masques ou de couvre-chaussures. Les entreprises internationales réagissent également. Nestlé a demandé à ses collaborateurs de stopper les voyages d’affaires jusqu’au 15 mars.
  • Equipes distinctes: L'établissement genevois Arab Bank (Switzerland) a déclenché son plan de crise après la découverte d'un cas de coronavirus parmi ses employés, a indiqué le directeur général Serge Robin, confirmant une information du Temps. Les 120 employés ont été partagés en trois équipes distinctes pour assurer la continuité des affaires. Quatre personnes se trouvent en quarantaine. Le plan de continuité implique la séparation de l'effectif en trois équipes plus ou moins équivalentes en nombre de personnes. La première continue de se rendre dans les locaux genevois de la banque, la deuxième travaille depuis la maison et la troisième occupe un lieu de repli.
  • Manifestations bloquées: Lors de sa séance du 3 mars 2020, le Conseil d’Etat de Fribourg a pris des mesures. Afin de réduire les risques de contamination et de mise en quarantaine du personnel de l’Etat, le Conseil d’Etat a décidé de repousser la manifestation pour la nouvelle politique du personnel de l’Etat du 18 mars prochain. De même, il recommande au personnel de l’Etat d’éviter de se rassembler en grand nombre. Dans le but de réduire les risques de contamination aux heures de pointe et pour autant que la bonne marche du service le permette, les heures de travail bloquées (généralement 08h30-11h00 et 14h00-16h30) sont exceptionnellement supprimées durant la période de coronavirus. L’octroi du télétravail est par ailleurs facilité car son autorisation n’est plus soumise à l’autorité d’engagement mais uniquement au chef d’unité administrative.
  • Chômage partiel: Le coronavirus a eu jusqu'à présent peu d'impact sur la situation de l'emploi en Suisse. Seul un petit nombre de demandes de chômage partiel ont été déposées dans les cantons, révèlait lundi une enquête de l'agence de presse Keystone-ATS. Avec treize dossiers déposés, Lucerne est le canton à avoir reçu le plus de demandes de chômage partiel. La plupart des entreprises requérantes sont actives dans le domaine du tourisme, ont indiqué les autorités lucernoises. Du côté romand, onze firmes ont entrepris de telles démarches dans le canton de Vaud, huit en Valais et trois dans le Jura.
  • Licenciements: La société fribourgeoise Chassot Concept, qui organise notamment le Tour de Romandie, a décidé de licencier l'ensemble de son personnel, a appris la RTS. L'entreprise, contrainte d'annuler des événements, est touchée de plein fouet par l'épidémie de coronavirus. La décision d’annulation de manifestations qui réunissent plus de 1000 personnes a servi d’électrochoc. Par crainte de voir le blocus perdurer, Chassot Concept a préféré licencier son personnel vendredi pour des raisons économiques, quitte à réembaucher les quinze personnes concernées dans deux mois. Objectif: permettre aux employés d'être payés et dans le pire des cas de percevoir les allocations de chômage.

    Les 6 règles d'or de l'OFSP

    Pour rappel, la campagne de prévention de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) est basée sur 6 règles d’hygiène simples et indispensables pour prévenir la transmission du coronavirus :
    • Se laver soigneusement les mains.
    • Tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude.
    • Rester à la maison en cas de fièvre et de toux.
    • Jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée.
    • Eviter les poignées de mains.
    • Toujours téléphoner avant d'aller chez le médecin ou aux urgences.

 

Laisser un commentaire0 Commentaires
Texte: hrtoday.ch
Davantage d'articles de hrtoday.ch

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser