Santé au travail

«La santé psychique au travail est un enjeu majeur de santé publique»

Promotion Santé Suisse et Unisanté (Centre universitaire de médecine générale et de santé publique) organisent en mars prochain le 1er Congrès romand dédié à la santé psychique en entreprise. David Grandjean, Responsable Sensibilisation & Diffusion GSE de Promotion Santé Suisse, en détaille ici les enjeux.

Vous lancez pour la première fois en Suisse romande un Congrès sur la santé psychique en entreprise. Avec quels objectifs?
David Grandjean: L’objectif de ce 1er Congrès romand (voir le programme ci-contre) est de créer une communauté d’entreprises pour les sensibiliser aux enjeux de la santé psychique au travail. Il s’agit aussi de créer une dynamique et de rassembler tous les acteurs autour de ces enjeux. Conformément à son mandat légal, Promotion Santé Suisse initie, coordonne et évalue des mesures de promotion de la santé. Depuis plus de 10 ans, la gestion de la santé en entreprise est un pilier important de notre stratégie.

Vous avez donc une mission de santé publique?
Oui absolument. Il y a en Suisse 5,2 millions de personnes intégrées dans le monde du travail. En visant l’amélioration de la santé psychique de cette population, une meilleure compréhension des causes du stress et une réduction de ses effets négatifs, nous contribuons à améliorer la santé publique.

Parlez-nous des effets concrets de vos mesures?
Selon nos études, une entreprise qui met en place un système de monitoring du stress et élabore des mesures pour améliorer la situation verra le stress de ses collaboratrices et collaborateurs diminuer de 25% en une année. On constate aussi une baisse de l’absentéisme de 2,6 jours par an et par personne salariée. Enfin, nous avons calculé une réduction de CHF 8000.- de perte de productivité par personne employée et par année. Mettre en place une politique de gestion de la santé en entreprise est payant. Dit autrement, un personnel en bonne santé est bénéfique pour l’entreprise. La baisse de l’absentéisme et du présentéisme, la réduction de la rotation du personnel et donc des coûts liés au recrutement ont un impact positif sur les finances de l’entreprise.

Quelles sont les causes du stress aujourd’hui?
Nous voyons quatre grandes causes du stress en entreprise aujourd’hui. La première est liée à la mobilité et à la flexibilité croissante du monde du travail. De plus en plus de personnes actives travaillent depuis la maison, dans des espaces de coworking et pendant leurs trajets, dans les trains notamment. Le deuxième facteur est lié à la transformation numérique et au travail 4.0. Cela se traduit notamment par de l’hyper-connectivité. Aujourd’hui, les collaboratrices et collaborateurs ont parfois l’impression de ne plus avoir le droit de ne pas être atteignable. La conduite des équipes et la culture d’entreprise sont un autre facteur de stress. Ces éléments ne sont pas nouveaux, mais la qualité du leadership a un impact très fort sur le bien-être des membres du personnel. Enfin, nous constatons beaucoup d’inquiétude chez les personnes de plus de 50 ans qui craignent de ne pouvoir prendre le virage numérique ou de faire les frais des restructurations.

Promotion Santé Suisse forme des consultant.e.s et propose aux entreprises d’entreprendre les démarches pour obtenir le label Friendly Work Space. Combien de consultants sont actuellement accrédités et combien d’entreprises sont labellisées?
A ce jour (fin janvier 2020, ndlr), 101 consultantes et consultants sont accrédités par Promotion Santé Suisse dans tout le pays. Ces spécialistes sont formés pour aller déployer nos instruments en entreprise, notamment FWS Job-Stress-Analysis qui est un outil de diagnostic de l’état de stress dans une organisation et le label Friendly Work Space qui définit une série de critères à respecter pour implémenter la GSE de manière systématique au sein d’une entreprise. Au niveau des entreprises, 78 sociétés sont labellisées. Ce sont surtout des grandes entreprises et cela concerne plus de 216’000 personnes actives. En Suisse romande, les sociétés coopératives romandes du groupe Migros, l’Aéroport de Genève, le CHUV et dernièrement la Loterie Romande ont obtenu le label.

David Grandjean

David Grandjean est Responsable Sensibilisation & Diffusion GSE des activités de Promotion Santé Suisse en Suisse. Contact: david.grandjean@ promotionsante.ch

1er Congrès Romand "Management, Santé et Entreprise"

Transformation du travail: investir dans le capital humain pour une réussite durable

Jeudi 12 mars 2020 | Aquatis Hôtel, Lausanne

Avec des conférences de:

•  Yves Karcher, CEO InnoExec SARL, chargé de cours à l’UNIL, EPFL, HES SO et Business School Lausanne
•  Stéphane Haefliger, Consultant en Ressources Humaines et membre de direction, Cabinet Vicario Consulting SA
•  Prof. Franciska Krings, Professeure en comportements organisationnels, HEC Lausanne
•  Rafael Weissbrodt, Adjoint scientifique,  HES SO Valais
•  Anne-Julie Choffat, Responsable de projet,  Promotion Santé Suisse
•  Rémy Wyler, Avocat au barreau, Professeur  à l’Université de Lausanne
•  Lydie Lecoultre, Psychologue du travail, spécialiste santé et sécurité au travail, Windsofchange
•  Céline Desmarais, Professeure Co-Directrice du MAS Développement Humain dans les Organisations, HEIG Vaud
•  Charles E. Heiniger, Responsable service spécialisé STPS, Poste CH SA

Programme complet et inscriptions jusqu’au 4 mars sur www.congres-sante-entreprise.ch

Laisser un commentaire0 Commentaires

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser