Digital RH

Le HR Activist débarque en Suisse

Le HR Activist a un rôle beaucoup plus proactif que les spécialistes RH traditionnels dans la recherche de solutions innovantes, destinées à créer de la valeur ajoutée dans l'entreprise.

Vous pensiez que la majorité des RH suisses sont has-been? Détrompez-vous: ils poussent les portes de la créativité, bousculent les codes établis, brandissent le drapeau innovation et partent à l’assaut de la 4ème révolution industrielle.

Un exemple: la fonction HR Activist, créatrice de valeur, débarque en terre helvétique. Le HR Activist, qui a une connaissance des modèles d’affaires innovants et des nouvelles tendances RH, est capable de les traduire en leviers organisationnels qui poussent l’entreprise vers l’avant. Le HR Activist  est, au sein des entreprises qui ont amorcé leur mutation digitale, le dépositaire de l’innovation humaine et technologique. Cette compétence sera la plus plébiscitée, que ce soit en 2019 ou dans les années à venir, pour devenir un axe stratégique de créativité pour l’entreprise.

Un activiste qui «Hack» la fonction RH

Pour faire émerger cette nouvelle compétence, la fonction RH doit casser les schémas classiques et traditionnels - qui n’ont plus leur place dans les entreprises tournées vers le futur - pour permettre une ouverture d’esprit favorable à la créativité. Il doit renverser la vapeur: non pas en subissant la numérisation et en se demandant comment intégrer les nouvelles technologies, mais en demandant à ces nouvelles technologies comment elles vont faire pour intégrer l’écosystème de son entreprise.

Au travers d’un laboratoire ou d’une cellule innovation, le HR Activist peut expérimenter de nouvelles pratiques sur tout le périmètre RH en utilisant une approche de «test & learn», accompagnée de l’analytique pour appuyer ses résultats. Il doit comprendre les raisons du succès et des échecs de ses expérimentations, pour construire des actions pertinentes et les déployer au mieux dans l’ensemble de son organisation.

Le HR Activist a également comme rôle d’identifier les innovations réalisées en externe, par d’autres entreprises. Assurer le lien avec les équipes de veille interne et les équipes RH sur le terrain, souvent sources d’innovations, fait aussi partie de son cahier des charges. Quant au recours aux hackathons RH, il lui permet de développer des innovations dans une dynamique collaborative associant des acteurs multiples, qui apportent des solutions nouvelles aux problématiques RH.

Ce nouveau leader RH a clairement une place à prendre dans le débat organisationnel autour de l’innovation dans l’entreprise suisse, pour devenir la référence interne de création de valeur. Le professeur Dave Ulrich, membre de la National Academy of Human Resources (Etats-Unis), considéré comme le gourou des RH, défend d’ailleurs l'idée que les DRH doivent développer deux compétences: celle de HR Activist et celle de pilier technologique.
 

Laisser un commentaire0 Commentaires

Directrice de la société Global HR Talents, Laetitia Kulak exerce depuis plus de 20 ans des fonctions dans le secteur des Ressources Humaines. Elle est spécialiste de l'écosystème numérique RH et du développement des nouvelles technologies RH issues du monde digital.

Davantage d'articles de Laetitia Kulak

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser