Les pratiques RH des GAFAM

Quelles prestations les géants du tech offrent-ils à leurs employés?

Quelles sont les pratiques RH des GAFAM concernant le recrutement, la formation, la rémunération ou encore le congé parental? Tour d'horizon des avantages spéciaux offerts.

Profil


Google
Fondée en 1998 par Larry Page et Sergei Brin, Google (filiale de la société Alphabet) comptait en 2019 plus de 100’000 collaborateurs. En 2019, le groupe a généré un chiffre d’affaires de 40,5 milliards de dollars pour un bénéfice net de 7,5 milliards. Activité: services technologiques dont le moteur de recherche Google. Siège: Mountain View, Californie.

Apple
Fondée en 1976 par Steve Wozniak, Steve Jobs et Ronald Wayne, Apple comptait en 2019 137’000 collaborateurs (deux tiers sont payés à l’heure, dans les magasins Apple Store). En 2019, la société a généré un chiffre d’affaires de 61 milliards de dollars pour un bénéfice net de 8,8 milliards. Activité: conception et commercialisation de produits électroniques. Siège: Cupertino, Californie.

Facebook
Fondée en 2004 par Mark Zuckerberg, Chris Hughes, Eduardo Saverin, Andrew McCollum et Dustin Moskovitz, Facebook comptait en 2018 35’600 collaborateurs. En 2018, la société a généré un chiffre d’affaires de 16,9 milliards de dollars pour un bénéfice net de 6,9 milliards. Activité: réseau social avec 2,45 milliards d’utilisateurs dans le monde. Siège: Menlo Park, Californie. 

Amazon
Fondée en 1994 par Jeff Bezos, Amazon comptait en 2019 750’000 collaborateurs. En 2019, la société a généré un chiffre d’affaires de 70 milliards de dollars pour un bénéfice net de 2,1 milliards. Activité: commerce en ligne. Siège: Seattle, Washington.

Microsoft
Fondée en 1975 par Bill Gates et Paul Allen, Microsoft comptait en 2019 144’000 collaborateurs. En 2019, la société a généré un chiffre d’affaires de 33,7 milliards de dollars pour un bénéfice net de 13,2 milliards. Activité: informatique. Siège: Redmond, Washington.

Recrutement


Google
Google est connu pour son utilisation des données pour planifier ses besoins en personnel (trend analysis et scenario analysis). La firme recourt à un mix de promotion interne et de sourcing externe et à un mix de méthodes directes (favorise les réseaux internes + lien avec les alumni des hautes écoles) et indirectes (campagnes publicitaires). Google reçoit plus d’un million de candidatures par année, dont 4000 à 6000 signent un contrat. Google cherche avant tout des profils qui aiment apprendre plutôt que des CV bardés de diplômes. Critères retenus: intelligence, créativité, volonté de créer de la valeur, alignement avec les valeurs du groupe.

Apple
Le processus de recrutement chez Apple serait divisé en sept étapes. Cela commence avec la mise au concours et l’établissement d’un descriptif de poste. La deuxième étape est le screening des candidats retenus. Ils organisent ensuite un «Hiring Event» pendant lequel les candidats peuvent échanger entre eux et avec les employés Apple. Si vous êtes sélectionné après cet événement, vous passez trois entretiens (étapes 4, 5 et 6) avec plusieurs managers d’Apple. Enfin, si le feu est toujours au vert, Apple va effectuer un «Background Check» pour vérifier la véracité des informations fournies durant tout le processus.

Facebook
Facebook recourt à plusieurs outils de Deep Learning (intelligence artificielle) pour sélectionner les candidats avant de mener des entretiens de recrutement. Ces entretiens seront conduits avec des personnes tenant des fonctions similaires, les n+1 futurs du poste à repourvoir et des fonctions transversales. La diversité est un facteur important dans leur politique de recrutement. Ils sont également très actifs dans leur sourcing de candidats auprès des grandes écoles et opèrent un mix entre le recrutement externe et interne. Pour les postes de leadership importants, cela peut arriver que le CEO Mark Zukerberg participe personnellement à l’entretien.

Amazon
Le processus dure entre trois semaines et quatre mois, selon l’importance du poste. Après un ou deux entretiens téléphoniques, les candidats sont convoqués pour un entretien sur site. C’est un entretien de recrutement classique, qui sera complété par un background check qui peut couvrir jusqu’à sept ans dans le passé du candidat. Le nombre d’entretiens varie ensuite de 4 à 7, selon le niveau hiérarchique du poste. Comme les autres GAFAM, c’est un processus très exigeant. Le CEO Jeff Bezos aurait dit: «Je préfère mener 50 entretiens et n’engager personne que de faire une erreur de recrutement.»

Microsoft
Microsoft mise sur le QI plus que sur l’expérience. Aux Etats-Unis, ils ont une approche très agressive du marché, souvent les premiers à offrir des postes aux diplômés des hautes écoles. Leur processus de recrutement se concentre sur la résolution de problèmes et les processus réflexifs plutôt que les entretiens traditionnels. Durant les entretiens, les recruteurs poussent les candidats vers leurs limites intellectuelles et créatives plutôt que de sonder leurs connaissances en informatique. Un candidat sélectionné sur la short list devra encore passer au moins 4 entretiens plus approfondis en face à face ou devant un panel avant d’être engagé.

Formation


Google
Google analyse ses besoins en termes d’organisation, de travail et d’efficacité coût pour choisir les formations. Le design des formations se fait grâce à un mix d’éléments relationnels (relation entre les collaborateurs et la firme) et les résultats recherchés. Les méthodes utilisées sont un mix de mises en situation et de formation on-the-job. Dans son livre Work Rules, Laszlo Bock (ancien VP RH chez Google) conseille notamment d’utiliser les meilleurs managers en interne pour animer des formations (et donc d’externaliser au minimum). Le recours aux formateurs externes ne doit être qu’une nécessité absolue et doit servir à intégrer dans la culture de nouveaux comportements.

Apple
Steve Jobs a créé l’Apple University pour former le personnel de la firme à la culture d’entreprise. Il s’agit aussi de transmettre aux futurs employés l’histoire de la firme et l’évolution de la technologie depuis 1976. Les critiques sourient et parlent d’endoctrinement. Tout ce qui s’y passe est secret, la confidentialité faisant partie de l’ADN de la culture. Ces cours ne sont pas obligatoires mais toujours très prisés. Le contenu des cours est secret. Selon des témoins anonymes cités dans le New York Times, il serait beaucoup question d’image et de la manière dont les produits Apple sont présentés au monde. Les formateurs, tous financés par Apple, proviennent des grandes écoles américaines: Yale, Harvard, Stanford, Berkeley et M.I.T.

Facebook
En 2008, Facebook a créé un programme de formation de sept semaines destiné à ses nouveaux ingénieurs et chefs de projet, le Facebook Bootcamp.  Ils y apprennent les bases du codage chez Facebook et travaillent sur des projets réels qui seront mis en ligne. En plus de ces aspects techniques, la formation est utilisée pour repérer les hauts potentiels, créer des réseaux internes et mettre en place des dispositifs de mentoring et de coaching. En clair, cette formation interne accélère l’intégration des nouveaux collaborateurs (onboarding) et les rend productifs plus rapidement.

Amazon
En été 2019, Amazon a annoncé qu’elle allait investir 700 millions de dollars pour la formation de 100’000 de ses employés. Une grande partie des collaborateurs de la firme sont peu qualifiés et travaillent dans les centres de distribution. Ce vaste programme de développement des compétences leur est aussi destiné. La firme de Jeff Bezos possède une Machine Learning University, une Amazon Technical Academy et une voie d’apprentissage pour être certifié cloud pour leur division Amazon Web Services.

Microsoft
L’apprentissage en continu (growth mindset) est au cœur de la culture de Microsoft. L’objectif global des plans de formation est d’élargir les compétences techniques, les savoir-être afin que chacun puisse assumer ses responsabilités professionnelles. Il s’agit aussi de créer un espace de travail inclusif et «empowering» pour chacun. L’accès aux formations est individualisé et chacun peut choisir comment il souhaite apprendre de nouvelles connaissances. A titre d’exemple, la firme offre plus de 200 modules de formation pour celles et ceux qui souhaitent progresser dans leur carrière. 

Rémunération


Google
Le salaire annuel moyen d’un ingénieur Google aux Etats-Unis serait de 115’000 dollars à l’entrée (pour un jeune diplômé par exemple). Le bonus  moyen à l’entrée (signing bonus) serait de 44’000 dollars et le bonus moyen de fin d’année de 22’000 dollars. Les plans de stock-options seraient de 100’000 dollars, payés après une période d’attente de 4 ans.

Apple 
Selon les informations trouvées sur Internet, le salaire horaire chez Apple varie de 14,50  à 16,50 dollars. Un Store Manager gagnerait 68 dollars/ heure. Un ingénieur software: 122’096 dollars/an. Selon Glassdoor, le salaire annuel d’un ingénieur software serait de 100’000 dollars/an. A noter que tous les employés Apple reçoivent des pommes gratuites.

Facebook
L’équité serait un facteur important dans la fixation des salaires. Le salaire à l’entrée et les progressions salariales seraient fixés par une formule interne. Ils veulent ainsi limiter la marge de négociation. Selon indeed.com, le salaire moyen d’un ingénieur en informatique (software) chez Facebook serait de 152’000 dollars, soit 49% de plus que la moyenne nationale.

Amazon
Une grande partie du personnel chez Amazon est payé à l’heure. En 2019, la firme a augmenté son salaire minimum à 15 dollars/heure. En 2016, le salaire moyen d’un ingénieur en informatique était de 122’000 dollars/an (à l’entrée). La même année, le bonus d’entrée était 25’000 dollars, le bonus de fin d’année de 37’000 dollars et le plan de stock-option de 32’000/ an.

Microsoft
Un jeune diplômé, ingénieur en informatique (software), touchera la première année chez Microsoft 130’000 dollars, avec un bonus à l’entrée de 17’000 et un plan de stock-options sur quatre ans de 25’000 dollars/an. Ce salaire va presque doubler durant sa carrière et atteindre 220’000 dollars/an pour une fonction senior d’ingénieur en informatique, sans compter les bonus et les stock-options.

Congé parental


Google
Congé parental de 12 à 18 semaines pour les pères, de 22 semaines pour les mères + bonus de 500 dollars à la naissance de chaque enfant.

Apple
Congé parental de 16 semaines pour les mères et de 6 semaines pour les pères +4 semaines à temps partiel à leur retour.

Facebook
Congé parental identique pour les deux parents de 17,4 semaines.

Amazon
Congé parental de 20 semaines pour les mères et de six semaines pour les pères ou en cas d’adoption. 

Microsoft
Congé maternité de 20 semaines et un congé paternité de 12 semaines.

Avantages spéciaux

Google
Repas gratuits; espaces pour faire la sieste; accès gratuit au fitness; vélos et voitures électriques à disposition pour aller aux séances; jardins bio; possibilité d’amener son animal de compagnie au bureau; soins médicaux sur le site; assurance et assistance gratuites pour les voyages (aussi en vacances) des collaborateurs. La fameuse pratique RH du 20% du temps de travail qui peut être consacré à des projets innovants des collaborateurs serait plus un mythe qu’une réalité. Aujourd’hui, on estime que 10% des collaborateurs de Google utilisent cette offre. Cette idée a été empruntée à 3M.

Apple
Chaque employé Apple reçoit une Apple Watch qui permet de mesurer des indiateurs santé (applications: Virgin Pulse, Lose it! Vitality). La firme dispose de son propre centre de santé (Apple Wellness Center) qui emploie une dizaine de médecins, des ostéopathes et des diététiciens. Rabais sur produits Apple (25%); transports vers l’entreprise en bus gratuits. La firme prend aussi en charge les frais de congélation des ovocytes pour éviter des grossesses en début de carrière. Un montant annuel de 300 dollars pour un abonnement sportif.

Facebook
Tenue vestimentaire décontractée au bureau. Repas gratuits (y compris glaces, cookies et barbecue). Alcool gratuit le vendredi. Accès gratuit à des salles de cinéma et jeux vidéo. Service de blanchisserie, coiffeur et soins médicaux (acupuncture notamment). Les employés Facebook sont aussi autorisés à rester au bureau après les heures de travail pour régler des problèmes privés avec l’assistance des infrastructures du site. La firme prend aussi en charge la congélation des ovocytes de leurs employées.

Amazon
Aux Etats-Unis, les employés d’Amazon ont droit à des soins médicaux et dentaires gratuits (aussi pour les conjoints et les enfants). Rabais sur des achats en ligne via amazon.com. Un soutien financier (401k plan) et des conseils pour la prévoyance professionnelle. Un accès gratuit à un réseau de conseillers pour des problèmes privés (santé mentale, difficultés scolaires des enfants, adoption, immobilier).

Microsoft
Des dons en argent lors de mariage, de naissance et de deuil dans la famille du collaborateur. Des rabais sur tous les produits et logiciels Microsoft. Assurance maladie et dentaire. Forfait pour un abonnement sportif. Rabais de 10% sur les actions Microsoft en bourse. Droit à 15 jours par an pour accompagnement scolaire et 10 jours/an de congé maladie.

Work-Life Balance


Google
Selon un sondage auprès de 4000 collaborateurs de la firme, seulement 31% parviennent à séparer clairement travail et vie privée. Google essaie donc de rendre les espaces de travail le plus attractif possible. En Irlande, Google a introduit un programme «Going Dark» qui autorise les collaborateurs à laisser leurs écrans et Smartphones au travail quand ils rentrent chez eux pour encourager la déconnexion.

Apple
Selon le site Comparably, 56% des collaborateurs Apple aux Etats-Unis seraient satisfaits de leur Work-Life Balance (ce qui est peu). La culture du secret et de la performance est très contraignante chez Apple et nombreux sont les commentaires qui évoquent des tensions fortes lors de séances de travail.

Facebook
Facebook a une culture jeune et décontractée. Elle encourage ses collaborateurs à poursuivre leurs hobbys et propose même plusieurs activités pour déstresser ses collaborateurs (sculpture sur bois par exemple). Le Home Office n’est pas encouragé, au contraire, la firme essaie de créer un espace de travail qui ressemble à un environnement privé pour encourager son personnel à rester au bureau. Pas de séances le mercredi.

Amazon
Les immenses centres de logistiques d’Amazon dans le monde ne sont pas réputés pour le soin apporté au Work-Life Balance des employés. Du côté des ingénieurs, la firme est connue pour donner beaucoup d’indépendance à ses équipes, ce qui implique aussi beaucoup de responsabilité. Ainsi, une équipe de développeurs devra s’occuper de la maintenance de ses logiciels une fois en ligne.

Microsoft
Microsoft encourage le Home Office et met à disposition de ses collaborateurs un service d’assistance médicale et de conseils thérapeutiques. Chaque collaborateur a droit à une visite médicale gratuite par année et à un programme de fitness. Selon Glassdoor, le Work-Life Balance serait plutôt bon malgré les tensions politiques inhérentes à une firme de cette taille.

Sources: Sites internet des 5 sociétés; Wikipedia; Slideshare sur LinkedIn; Glassdoor; Magazine Fortune (en ligne); notesmatic.com; CXService360°; entrepreneur.com; snagajob.com; beamery.com; inc.com; nytimes.com; qz.com; npr.org et businessinsider.com
 

Laisser un commentaire0 Commentaires

Marc Benninger est le rédacteur en chef de la version française de HR Today depuis 2006.

Davantage d'articles de Marc Benninger

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser