Conseils pratiques

Les trois leviers pour instaurer une culture de l'innovation au travail

Selon une enquête qualitative de la HES-SO, HEIG-VD sur la culture du travail hybride, le leadership, les aptitudes au changement et le travail agile sont les trois éléments clés pour stimuler l'innovation.

Le travail à distance a entraîné des changements dans les interactions sociales au sein des organisations, influençant consciemment ou inconsciemment les cultures organisationnelles. Dans certaines entreprises, ces changements ont perturbé les interactions sur le lieu de travail et affaibli la culture en raison d’un moral bas, d’un épuisement professionnel, d’un taux de rotation élevé et d’une baisse des performances. À l’inverse, certaines entreprises ont réussi la transition vers le travail à distance en instaurant une culture de l’innovation.

Les entretiens avec des cadres supérieurs et les résultats d’une enquête qualitative menée sur le sujet de la culture du travail hybride (financée par le RCSO et le programme COVID-19 HES-SO) vont dans le sens des observations des consultants: les lieux de travail hybrides créent des opportunités pour renouveler et transformer les cultures organisationnelles. L’augmentation de la connectivité numérique et les nouvelles méthodes de travail encouragent la diversité sur le lieu de travail, permettant des interactions entre les employés de cultures, d’ethnies, de disciplines, de sexes et de (dis)capacités différentes.

Avec l’adoption accrue d’outils numériques et de modes de collaboration virtuels, l’information est codifiée et rendue plus explicite. Le partage peut être plus spontané et plus répandu. L’information ne reste plus confinée dans des sous-cultures mais est mise à disposition de tous, simultanément. Les outils numériques permettent aux gens de travailler d’où qu’ils soient, ce qui leur permet d’être créatifs dans leur façon de se connecter les uns aux autres. Cette connectivité accrue permet également de développer et de renforcer les relations externes. La présence sur place devient moins importante lorsque des espaces virtuels partagés et divers outils de collaboration facilitent les échanges.

Puisque tout le monde n’est pas présent en même temps, plutôt que d’avoir des places de travail désignées, les entreprises peuvent modifier la conception des bureaux. La création d’espaces de rencontre permet aux employés d’avoir des conversations riches et des interactions de qualité avec des personnes appartenant à différents départements ou services. En effet, la diversité et la qualité des interactions sont des ressources précieuses qui mènent à l’in- novation des produits ou des services.

Culture de l’innovation au travail

La culture de l’innovation au travail est définie comme une combinaison de normes (pratiques, politiques et routines) et de valeurs qui permettent aux employés de participer au changement et au renouvellement organisationnels afin d’améliorer la qualité de la vie professionnelle et la performance organisationnelle (Eurofund 2011; Oeij, Rus et al. 2017; Pot 2011). Pour instaurer une culture de l’innovation au travail, il faut se concentrer sur le leadership, la capacité à changer ainsi que sur l’espace de travail agile.

Leadership – Les leaders doivent avoir une vision forte, être capables de définir des objectifs et d’inspirer les autres sur la manière d’atteindre ces objectifs. Les leaders protègent l’organisation et les employés en leur apportant sécurité et sécurité psychosociale. Les leaders qui réussissent favorisent des niveaux élevés d’engagement en restant proches de leurs collaborateurs et en comprenant leurs besoins en tant qu’êtres humains à part entière. Les vrais leaders sont des défenseurs de la diversité et de l’inclusion, reconnaissant les avantages de donner au personnel ainsi qu’à eux-mêmes, des formations et des occasions d’apprendre par la pratique, même en échouant parfois. Les leaders ouvrent les portes du développement, permettant aux personnes de tous niveaux de proposer des idées dans un but d’amélioration continue. Les leaders encouragent chacun à se montrer authentique au travail dans l’intérêt de la collaboration, de l’innovation, du bien-être et du succès de l’organisation.

Aptitudes au changement – Les organisations naviguent dans des contextes en constante évolution. Il est essentiel que les professionnels soient capables de naviguer à travers le changement avec un état d’esprit positif et la curiosité de saisir les occasions d’apprendre et de se développer. Les employés qui ont des compétences en gestion interculturelle peuvent facilement établir des liens avec d’autres personnes au-delà des cultures et des frontières. Ils peuvent entretenir et développer des relations avec d’autres personnes à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation. Ils facilitent le partage des connaissances et le travail en équipe multiculturelle efficace, renforçant ainsi l’innovation. Les professionnels possédant des compétences en gestion interculturelle sont importants, par exemple pour les PME qui veulent réussir sur les marchés internationaux à l’ère du numérique.

Le travail agile – Il offre une flexibilité en termes de lieu, de moment et de mode d’exécution des tâches. Les pratiques de travail agiles, telles que les modalités de travail flexibles, permettent de répondre aux besoins des équipes diversifiées. Les espaces (virtuels ou physiques) et les outils de collaboration accélèrent le partage des informations, la résolution des problèmes entre les employés et facilitent l’émergence d’idées créatives. En tant que tel, le travail agile permet des interactions rapides et une coordination efficace, ce qui facilite l’identification et la diffusion de nouvelles connaissances ou l’adoption de solutions.

Avec le COVID-19, de nombreuses entreprises sont à la recherche de nouvelles normes, pratiques ainsi que de routines en ce qui concerne la façon de collaborer. Les équipes dirigeantes créent des structures et des espaces dans lesquels les employés peuvent efficacement partager leurs connaissances et générer de nouvelles idées. Il est important de définir, d’évaluer, de suivre et de renforcer les pratiques qui soutiennent la culture de l’innovation au travail.

Laisser un commentaire0 CommentairesHR Cosmos
Professeure Anna Lupina-Wegener (HES-SO, HEIG-VD) possède une expertise dans la direction et la gestion d'équipes interdisciplinaires et multiculturelles dans le contexte virtuel et à distance.
Davantage d'articles de Professeure Anna Lupina-Wegener

Clark Elliott est associé chez Advanced Workplace Associates. Il est l'un des stratèges les plus compétents en matière de l'environnement de travail en Europe.

Davantage d'articles de Clark Elliott

Dre Güldem Karamustafa, chargée de projet (HES-SO, HEIG-VD), étudie les processus d’apprentissage et d’adaptation afin de fournir un aperçu de la manière dont les entreprises peuvent efficacement faire face aux changements.

Davantage d'articles de Dre Güldem Karamustafa

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser