Digital RH

Les trois W de la transformation digitale RH

La mutation digitale des RH passe obligatoirement par une révolution des environnements et des méthodes de travail pour en simplifier les usages. Dans ce contexte, l’écosystème numérique RH doit pouvoir fidéliser l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise, en leur apportant des solutions agiles technologiques «user friendly» pour transformer leurs modes de travail, de communication et de collaboration.

Pour implémenter un écosystème digital RH à 360°, il faut en priorité modifier les méthodes traditionnelles, changer les habitudes et innover constamment avec un esprit alerte. Le concept des trois W (workstyle, workflow et workplace), constitue une manière simple et cohérente d’aborder cette mutation digitale des RH pour favoriser l’adhésion des collaborateurs. La théorie se base avant tout sur la flexibilité des modes de travail, l’agilité et l’intelligence collective.

La digitalisation de l’environnement de travail (workplace) constitue la base qui regroupe la technologie et le matériel mis à disposition des salariés de l’entreprise pour instaurer un climat propice à la collaboration. Cette nouvelle façon de collaborer, faisant appel à l’émulation du groupe avec une vision transversale et non pyramidale, fait écho au workstyle. Celui-ci s’inspire des modes de travail en open-space, faisant référence à l’écosystème agile des startups.

Collaborer à l’ère numérique, c’est échanger rapidement des données en mode partagé et en toute confidentialité; cette dernière relève de la dimension workflow. Le transfert de données ou de documents doit être partagé en toute sécurité en interne ou en externe (coffre-fort numérique ou blockchain) en respectant les normes et les règlementations de protection des données, comme la RGDP en Europe. Le principe du workflow est de modéliser et d’automatiser les flux d'informations pour une bonne circulation des documents dans l’entreprise en fluidifiant les délais.

Le concept des trois W permet de mieux appréhender la mutation numérique et lui donner une direction facilitant la création de valeur et favorisant la qualité de vie au travail. Attention, il ne s’agit pas de copier-coller les «best practices» des autres. Chaque RH doit construire son propre concept en fonction de l’environnement et des métiers de son entreprise pour une transformation digitale réussie de son business model.

Laisser un commentaire0 Commentaires

Directrice de la société Global HR Talents, Laetitia Kulak exerce depuis plus de 20 ans des fonctions dans le secteur des Ressources Humaines. Elle est spécialiste de l'écosystème numérique RH et du développement des nouvelles technologies RH issues du monde digital.

Davantage d'articles de Laetitia Kulak

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser