Tendance

Le boom des intérimaires hautement qualifiés

De plus en plus de personnes hautement qualifiées décident de travailler de manière temporaire, indique une nouvelle étude de Swissstaffing. Une manière de gagner en flexibilité tout en bénéficiant d'une protection sociale.

Les entreprises qui travaillent sous forme de projets ont besoin de ces flexworkers qui leur apportent leur expertise et qui comblent les lacunes dues à la pénurie de talents. Toutes les entreprises d'affectation apprécient leur professionnalisme, leur agilité et leur flexibilité. Le travail temporaire dans ce segment hautement qualifié est encore un marché restreint, mais il possède un fort potentiel de croissance.

swissstaffing a demandé à l’institut gfs-zürich de mener une étude de tendance consacrée au travail temporaire des personnes hautement qualifiées en interrogeant en ligne 603 de ces personnes sur leurs motivations et leurs expériences. En complément, swissstaffing a organisé des entretiens personnels avec certains de ces flexworkers et avec des entreprises locataires de services.

Flexibilité, autodétermination et protection sociale

Les principales motivations des personnes interrogées sont la flexibilité, l’intégration au marché du travail et la protection sociale. Elles apprécient la souplesse et l’autodétermination qui leur sont offertes en termes d’horaires et de charge de travail. Angelique V., infirmière, a expliqué qu’elle aime décider elle-même de la quantité de ses heures de travail effectuées et pouvoir prendre quelques semaines de repos si elle en ressent le besoin. Pour Simon A., spécialiste en informatique, la diversité est un point fort: il peut changer d’entreprise à court terme ou accepter plusieurs missions en même temps.

Gajan B., qui travaille en tant que regulatory process implementation manager dans une entreprise pharmaceutique, souligne les avantages du placement actif. Pour lui, être employé sans interruption par le biais de l’agence de recrutement sans avoir à se soucier lui-même de la prochaine mission est un réel atout. Son agence planifie les options de prolongation possibles et lui cherche de nouvelles solutions lorsqu’une mission se termine.

Quant à Corinne B., diplômée en assurances sociales, elle propose son expertise à différentes entreprises en tant que freelance dans le domaine du payrolling. Pour les flexworkers comme elle, le travail temporaire est une alternative optimale au travail indépendant, car il évite le risque d’être considéré comme un faux indépendant. De plus, en tant que travailleuse temporaire, elle bénéficie des assurances accidents, IJM et LPP. Si son carnet de commandes devait se dégrader de manière drastique, elle pourrait demander des allocations de chômage.

Les flexworkers hautement qualifiés sont des spécialistes qui utilisent leur flexibilité pour travailler là où leur expertise est la plus demandée. Ils sont employés le plus souvent dans le secteur pharmaceutique, dans l’informatique, dans les banques et les assurances ainsi que dans le secteur de la santé. Ils comblent les lacunes spécifiques dues à la pénurie de talents.

Les entreprises trouvent rapidement des experts

Pour les entreprises, le recours à des travailleurs flexibles hautement qualifiés est idéal dans les cas suivants:

  • Il y a un besoin urgent de personnel.
  • L’expertise fait défaut dans l’entreprise.
  • L’entreprise travaille sur des projets.
  • Un poste vacant n’a pas encore été pourvu.

Annemarie B., responsable des services infirmiers dans un centre de réadaptation, décrit le besoin aigu en personnel que connaissent les entreprises locataires. Elle a régulièrement recours à du personnel soignant qualifié employé en intérimaire. Elle constate sans détour: «Sans les travailleurs temporaires, nous devrions fermer des lits.»

Les flexworkers hautement qualifiés travaillent souvent sur des projets. Pendant quelques mois, ils offrent leur expertise à l’entreprise qui les accueille. Pour l’entreprise, outre l’acquisition de connaissances spécialisées, cela signifie aussi une réduction des coûts. Monika D., directrice des RH et membre de la direction d’une organisation à but non lucratif, fait régulièrement appel à des spécialistes temporaires. Elle explique: «Souvent, les projets ne représentent pas une charge de travail complète. Cela n’a pas de sens d’engager quelqu’un de façon permanente. Les flexworkers spécialisés sont idéaux.»

Un secteur d’activité porteur d’avenir

Cela fait longtemps que les prestataires de services de personnel remarquent que leurs clients s’intéressent à des travailleurs temporaires hautement qualifiés. La mondialisation, la numérisation croissante et, plus récemment, la crise sanitaire ont accéléré la demande en contrats de travail flexibles, y compris dans le segment hautement qualifié. Du côté des collaborateurs, les besoins évoluent vers plus de flexibilité, de liberté et d’autodétermination. Les personnes hautement qualifiées considèrent que l’utilisation ciblée et autodéterminée de leur savoir-faire dans différentes entreprises peut être plus satisfaisante qu’un emploi fixe dans lequel elles ne réalisent parfois que partiellement leur potentiel. C’est particulièrement vrai pour la génération Y, qui arrive sur le marché du travail. Ces jeunes apportent une nouvelle dynamique à la croissance du travail temporaire hautement qualifié. Avec eux, le travail flexible associé à la sécurité sociale s’établira durablement.

Laisser un commentaire0 CommentairesHR Cosmos
Texte: Ariane Baer

Ariane Baer est responsable de projets en économie & politique chew swissstaffing.

Davantage d'articles de Ariane Baer

Commenter

Ces articles pourraient vous intéresser